top of page

OUVRIR AUX SAVOIRS ET REUSSIR
NOTRE CHARTE

OBJECTIFS DE L'ASSOCIATION

Objectifs OSER

Selon les statuts, l'association a pour objet :

  • D'apporter un soutien pédagogique aux personnes issues du système scolaire français sans maîtrise des savoirs de base.

  • Plus généralement leur apporter une aide dans l'accomplissement des formalités de la vie quotidienne (formalités administratives, aide à l'apprentissage du code de la route ...)

  • d'apporter aux migrants, mineurs ou non, l'aide nécessaire à une appropriation minimale de la langue française et des savoirs de base.

  • D'aider les personnes issues de l'immigration et intégrées dans la société française à se sentir plus à l'aise avec le français écrit et parlé.

  • De venir en aide aux personnes exclus du monde de l'Internet et gravement entravées dans leurs démarches administratives et de services.

  • D'une façon générale : intervenir en faveur des publics définis ci-dessus dans tout ce qui peut contribuer à une meilleure insertion dans la société, à l'exclusion de toute intervention qui relèverait d'une profession réglementée (avocat, médecin, psychologue,...) et à l'exclusion de toute prestation qui présenterait un caractère commercial.

 

QUI SOMMES-NOUS ?

  • Les origines de « Ouvrir aux Savoirs Et Réussir »

  • Les catégories de personnes que nous accueillons

  • L'accueil et le suivi des personnes

  • Le rôle du tuteur


NOTRE ORGANISATION OPERATIONNELLE

  • L'organisation générale de l'association

  • Du 1er contact au suivi par un tuteur

  • L'entretien et l'évaluation d'un demandeur

  • Les informations de suivi des séances

  • Accès et occupation des salles (en attente de réalisation)

  • Tenue de l’agenda


MOYENS METHODES ET OUTILS PEDAGOGIQUES

  • Mise en œuvre et outils

  • La documentation à disposition des tuteurs

LES ORIGINES DE "OUVRIR AUX SAVOIRS ET REUSSIR"
A la fin des années 2000, une action nationale est lancée autour de l'association nationale de lutte contre l'illettrisme, pour entreprendre des actions concrètes contre l'illettrisme des personnes de 16 à 25 ans.
Par illettrisme, on comprend une difficulté à lire, écrire, s'exprimer chez des personnes de plus de 16 ans ayant été scolarisées, qui induit une insertion professionnelle et sociale problématique. L'illettrisme touche de 7 à 10% de la population française.

 

L'illettrisme n'est pas l'analphabétisme, qui touche des personnes ne maîtrisant pas la base de la langue, bien qu’ayant vécu dans le pays depuis leur naissance (rare en France).
L'illettrisme ne doit pas être confondu, non plus, avec la non connaissance ou la méconnaissance de la langue française par des étrangers, migrants par exemple.

 

Chez les résidents nés et scolarisés en France, l'illettrisme va souvent de pair avec la méconnaissance des « savoirs de base», arithmétique, faculté cognitive, repérage spatial et temporel, numérique, etc...

 

On élargit donc la notion d'illettrisme à cette difficulté dans les savoirs de base.
Pour mener cette action nationale, la Fondation « Savoirs Pour Réussir » a été fondée, donnant naissance à des associations régionales et locales ayant la même appellation, devenue une référence.
« Ouvrir aux Savoirs Et Réussir », crée fin 2018 est issue de l'association « Savoirs Pour Réussir Rhône Alpes » qui a arrêté ses activités.

 

« Ouvrir aux Savoirs Et Réussir » s'inscrit donc dans ce vaste mouvement contre l'illettrisme et s'adapte aux besoins du plus grand nombre -jeunes et moins jeunes- perdus et désemparés face au monde de plus en plus digitalisé

LES CATEGORIES DE PERSONNE QUE NOUS ACCUEILLONS

  • Les personnes en grandes difficultés dans les savoirs de base et les compétences qu'impose notre société d'aujourd'hui. Il s'agit de personnes ayant été scolarisées en France et qui ont des difficultés dans les savoirs et les compétences de base pour accomplir leur projet professionnel ou social, ou qui ne peuvent s'insérer professionnellement de par ces insuffisances.

  • Les personnes issues de l'immigration qui, bien qu'intégrées dans la société française, ont des difficultés à s'exprimer et à écrire en français.

  • Les jeunes migrants pour qui une maitrise minimale du français et la base de leur intégration. Les difficultés dans la langue française ne sont pas toujours de même nature que celles des jeunes nés et scolarisés en France. Ils peuvent avoir un besoin d'accompagnement, autre que scolaire, pour suivre les enseignements qui leur sont dispensés.

  • Les personnes en très grande difficulté avec l''utilisation d'Internet, aboutissant à une nouvelle fracture sociale, celle du numérique.

Remarques :
Les jeunes qui suivent une scolarité réglementaire dans le cadre de l'éducation nationale, i.e. tous les jeunes en dessous de 16 ans, ne sont pas candidats à être accompagnés par l'association. Leurs éventuelles difficultés relèvent de l'éducation nationale.

 

Ne sont pas pris en charge les personnes de plus de 16 ans qui s'adresseraient à l'association uniquement pour des savoirs et des compétences spécifiques et techniques alors qu'ils ne montrent pas de faiblesses dans les savoirs et les compétences de base.

 

L'ACCUEIL ET LE SUIVI DES PERSONNES
Les personnes viennent de leur propre initiative ou, et c'est le plus fréquent, sont présentées par des organismes.
Elles sont accueillies lors d'un premier entretien suivi d'une évaluation des savoirs et des capacités de base.
L'entretien peut, dans un premier temps, se faire en présence d'un accompagnateur, si la personne est envoyée par un organisme. On y fait le point sur son parcours personnel, sa situation, son projet, ses attentes. On lui présente l'association et la façon de travailler.

 

La partie suivante de l'accueil se déroule avec la personne seule. Une discussion permet d'observer son comportement en l'absence de l'accompagnateur et de noter d'éventuels non-dits lors de l'entretien initial. On passe, ensuite, à une évaluation des savoirs et des capacités lors d'un test standard élaboré à cette fin par l'ANLCI (Association Nationale de Lutte Contre l'Illettrisme). L'objectif de ce test est de bien cerner les points acquis par la personne et les savoirs ou capacités où elle est en difficulté :

 

Bien considérer que notre rôle n'est pas seulement d'exécuter une demande à court terme par la personne mais, à partir de cette demande ou du projet présenté, de travailler sur l'ensemble des points où nous constatons des difficultés chez elle.

 

La personne est ensuite affectée à un tuteur. Le choix dépend des conditions pratiques de disponibilité réciproque et de l'adéquation entre les besoins de la personne et le profil et les aspirations du tuteur.
Le tuteur prend en charge la personne avec une totale autonomie.

 

LE RÔLE DU TUTEUR (*)
Le tuteur accompagne la personne selon un rythme hebdomadaire régulier, à raison d'une à deux heures par semaine, en fonction des besoins de la personne et de ses disponibilités.

 

La façon de travailler avec la personne dépendra de ses attentes, de son parcours et de sa personnalité. L'approche sera d'autant plus pragmatique et adaptée que la personne sort d'un échec scolaire et a, avant tout, un projet professionnel ou social précis. Le tuteur utilise dans cet objectif les moyens pédagogiques mis à sa disposition mais aussi ses moyens et méthodes propres.

 

Si le travail s'effectue d'abord autour des attentes et du projet de la personne, le tuteur garde à l'esprit que cette dernière doit progresser dans l'ensemble des savoirs et capacités de base. Au cours d'un travail sur les mathématiques, on ne manquera pas de faire des digressions sur l'expression française par exemple. Le travail cognitif, notamment, est une part essentielle de la formation de la personne.

 

Le tuteur n'est pas un technicien. Le niveau de savoir ou de compétence requis est celui d'un bac généraliste. Il y rajoute son expérience personnelle, professionnelle, son bon sens et sa personnalité.

 

Vis-à-vis de la personne le tuteur agit d'abord avec bienveillance, puisqu’il s'agit généralement de personnes ayant des difficultés scolaires et personnelles, mais aussi avec exigence (horaires, régularité, information si absence, …).
Nous agissons pour renforcer l’estime de soi de ces personnes en difficulté dans leur quotidien et leur redonner confiance pour construire leur projet de vie personnelle et professionnelle.

 

Le tuteur doit savoir demander de l'aide à d'autres tuteurs s'il se sent en difficulté. Il est tout aussi acceptable de demander à être remplacé par un autre tuteur si on ne se sent pas suffisamment à l'aise ou en réussite avec la personne.

 

Des évaluations périodiques peuvent aider à apprécier la progression de la personne. Mais son attitude et son comportement seront également un bon indicateur.
 

(*) la description aborde le cas standard du jeune en grande difficulté avec les savoirs de base au sortir de sa scolarisation


 

 

 

L'ORGANISATION GENERALE DE L'ASSOCIATION

L'association est dirigée par un Conseil d'Administration (CA), élu lors de l'assemblée générale annuelle, qui a lieu chaque mois de novembre. Composition du CA en 2022 :

  • Yves BEORCHIA (Président)

  • Muriel PENNEQUIN (Trésorière)

Le CA décide de l'organisation, de sa gestion financière, et des actions générales.
L'activité de l'association est assurée par des bénévoles « Tuteurs ». Les tuteurs prennent en charge un ou plusieurs personnes, selon leur disponibilité. Comme tout bénévole, un tuteur n'a pas de lien de subordination vis-à-vis de l'association et peut arrêter son apport à l'association quand il le désire, sans contrainte.

 

Il existe seulement un modus vivendi qui fait consensus : le bénévole quitte l'association en faisant en sorte de ne pas nuire à la continuité de l'accompagnement des personnes et de la bonne gestion de l'association. Le bénévole assure son accompagnement dans une entière autonomie. Il vérifie et contrôle que le cheminement choisi conduit bien à une progression de la personne et permet d'envisager de façon favorable l'atteinte des objectifs.
 

L'ENTRETIEN ET L'EVALUATION D'UN DEMANDEUR (*)
Après un premier contact, direct ou via un organisme, la personne est accueillie par un entretien suivi d'une évaluation.
L'entretien est, de préférence, assuré par le bénévole-tuteur qui assurera l'accompagnement. Il s'appuie sur un questionnaire type. Outre les données d'identité, l'entretien a pour but :

  • De comprendre les objectifs de la personne,

  • De son passé scolaire et éducatif,

  • De son implication et envie de suivre le parcours d'accompagnement,

  • De connaître précisément les contraintes matérielles,

  • De valider la solidité du couple « tuteur-apprenant ».

 

Après l'entretien, la personne passe un test d'évaluation de ses savoirs et capacités cognitives. Par ce test, on détermine les savoirs et les capacités qui seront à privilégier dans l'accompagnement.


Il est possible, et même probable, que les tests mettent en évidence des manques qui ne sont pas ceux pour lesquels la personne a pris contact avec l'association. On prendra soin de lui expliquer notre méthode qui consiste
à travailler sur l'ensemble des savoirs et capacités de base Ce travail se fera autour des attentes essentielles de la personne qui seront prises en priorité.
Le test d'évaluation doit pouvoir montrer un niveau relatif de la personne. Il est donc possible, à partir de ce test, que celle-ci soit considérée comme hors de notre périmètre d'action. Le tuteur envoie alors son avis au coordonnateur opérationnel.

(*) la description aborde le cas standard du jeune en grande difficulté avec les savoirs de base au sortir de sa scolarisation

 

LES INFORMATIONS ET LE SUIVI DES SEANCES
Le tuteur a une totale autonomie dans l'organisation de son accompagnement, objectif, programme et suivi pour ses besoins propres.
Cependant l'association a besoin, elle aussi d'un suivi présenté de façon standard :

  • Pour assurer une continuité entre le tuteur et un successeur éventuel.

  • Pour des statistiques annuelles.

  • Pour pouvoir justifier le contenu de notre apport à d'éventuelles demandes d'autorités compétentes (administration fiscale, financeurs publics ou privés).

La « fiche de suivi des séances » standard, à remplir à chaque séance comporte :

  • Les données factuelles (date, heure, durée, ...)

  • Le contenu succinct mais explicite de la séance,

  • Le programme de la séance suivante,

La fiche de suivi ne sert, en aucun cas, à un éventuel contrôle interne à l'association.
Ces fiches sont classées dans le dossier de la personne, regroupé avec les autres dossiers des personnes, de sorte que chacun puisse y avoir accès.

 

 

 

MISE EN OEUVRE ET OUTILS 
Grâce à des outils pédagogiques adaptés, nous sommes capables d’accompagner les personnes :

  • Dans l’apprentissage des savoirs de base comme la lecture (de l’initiation à la compréhension de textes), l’écriture (de l’initiation à la rédaction d’informations simples) et le calcul (numérotation, opérations,...)

  • Dans l’appropriation du français écrit : apprendre aux personnes à modifier leur rapport à l’écrit et à oser s’exprimer par écrit.

  • Dans l’appropriation du français oral : prononciation des sons par exemple. Dans l’apprentissage des capacités cognitives.

  • Dans la mise en place d’un projet de formation : accompagner les jeunes apprentis lors du suivi d’une formation qualifiante et favoriser leurs projets professionnels (CAP, BEP, BAC PRO, …)

  • Dans la recherche d’un emploi : apprendre à rédiger un curriculum vitae ou une lettre de motivation par exemple. Dans la préparation du permis de conduire : aider à suivre les cours de code de la route pour une meilleure compréhension des questions.

  • Dans la réalisation de démarches administratives : formaliser une demande de stage ou de contrat d’apprentissage, formaliser une recherche de logement, …

  • Dans l’initiation aux outils informatiques.

  • Dans l'utilisation des sites INTERNET mis à la disposition des usagers pour mener à bien les démarches ordinaires (administrations, services, ...)


CONTENU ET CLASSEMENT DE LA DOCUMENTATION PEDAGOGIQUE
Nous nous efforçons d’adapter nos moyens et méthodes pédagogiques en fonction de chaque personne.
Des supports pédagogiques classiques (ouvrages, livrets, exercices corrigés, …) ainsi que des supports techniques (images, supports audio, vidéo, internet, …) sont à la disposition des tuteurs pour mener à bien leur mission.
Des supports de travail sont regroupés par thématique (lecture, écriture, communication orale, logique, …) dans des classeurs étiquetés, dont voici un rapide sommaire :

Classeur supports « Communication orale / Lecture / Ecriture »

  • Communication orale
    Sons - mots de français fondamental et courant - expressions françaises - conversation.

  • Lecture 
    Divers exercices de lecture (articles et noms - vocabulaire et synonymes - conjugaison - structures de phrases - nature des mots - mots croisés - compréhension de textes et de documents)

  • Ecriture
    Divers exercices d’écriture (activités autour de l’alphabet - écriture cursive - description de documents - construction de phrases - conjugaison - expression écrite)

 

Classeur supports « Compréhension de textes »
Exercices de lecture et questionnements de textes.

 

Classeur supports « Atelier d’écriture »
Exercices pour se familiariser avec les différents supports d’écriture (ex : communiqués de presse – publicités – journaux associatifs, …)

 

Classeur supports « Logique et sciences »
Chimie - règles de sécurité - classification des pictogrammes danger - mesure du temps - jeux de logique.
Siège et adresse postale : 10 chemin de Proupeine - 74000 Annecy - ouvrirauxsavoirsetreussir@gmail.com

 

Classeur supports « Logique et mathématiques »
Les chiffres - décomposition des nombres - méthode de calcul des 4 opérations (+ tables) - calculs prix factures - pourcentage / proportions - graphiques / géométrie - tableaux de conversion (mesures de longueur, de masse et de contenance) - pyramides - résolution de problèmes - initiation systèmes équations.

 

Classeur supports « Géographie »
Cartographies France - Europe - Monde

 

Classeur supports « Emotion et vie quotidienne »

  • Développement personnel
    Gérer son stress - gérer ses émotions - communiquer par le rire et l’humour - qui suis-je ?

  • Vie quotidienne
    Démarches administratives – environnement - écologie, civisme - élections - citoyen, démocratie, république - autonomie dans les transports - décrypter son bulletin de salaire - gérer son budget - vie quotidienne et savoir-être - utilisation internet

 

Classeur supports « Formulaires divers et vie quotidienne » Découverte formulaires administratifs : la poste, la banque, le voyage, la mairie, pôle emploi, CAF, CPAM, …

 

Classeur supports « Recherche d’emploi »
Choisir son métier – chercher un emploi – l’embauche – le contrat de travail – la fiche de paie – la création d’entreprise.

 

Classeur supports « Code de la route »
Objectif code – bien choisir son auto-école – initiation et entraînement au code de la route (théorie, panneaux de signalisation, un peu de mécanique) – articles et documentations.


Sont également à la disposition des bénévoles :

  • Une bibliothèque enrichie d’œuvres littéraires, d’ouvrages scolaires (graphisme, grammaire, calcul,…), de magazines et de revues spécialisés (histoire, géographie, instruction civique, religion, politique, monde du travail, sport,…), de bandes dessinées, d’encyclopédies, de dictionnaires en langue française, …

  • Des jeux de société,

  • Des supports CD,

  • Des supports DVD,

  • Des boîtes « Lettris » dédiées aux apprentissages de base : Français (comprendre lire et calculer) – Maths (compter)

  • Des boîtes « Lettris » dédiées à des oeuvres littéraires (livres + CD)

  • Des cours interactifs via internet.

 

Aux méthodes pédagogiques classiques viennent s’ajouter occasionnellement :

  • Des ateliers : développer des outils afin de rendre les personnes plus autonomes, gagner la confiance et mieux réussir dans la réalisation de projets (atelier sur attention / concentration / mémoire, atelier sur motivation, atelier sur estime de soi, …)

  • Des rencontres apprenants / tuteurs pour échanger.

  • Des virées découvertes pour permettre une ouverture vers la culture.

  • Des participations à des forums pour faire progresser les personnes dans leur relation avec un public inconnu.

  • Des informations santé.

origines
persones accueillies
accueil et suivi
Tuteur
organisation association

QUI SOMMES-NOUS ?

NOTRE ORGANISATION OPERATIONNELLE

MOYENS METHODES ET OUTILS PEDAGOGIQUES

bottom of page